Jeune intermittent 16 8

INFO JEÛNE

Depuis tous les temps, toutes les civilisations pratiquent le jeûne. Le fait de priver son corps de nourriture pendant quelques jours apporte d’innombrables bienfaits sur la santé. Nous vous donnons quelques indices concernant un jeûne court de 3 jours facile à mettre en place lors d’un long week-end par exemple.

Histoire

Bien que la tradition reconnaisse les vertus du jeûne, les premiers fondements scientifiques ne remontent qu’à la fin du XIXe siècle. Le Dr Isaac Jennings (1788-1874) fut l’un des premiers médecins américains à le préconiser. C’est en 1822 qu’il renonce à l’usage de la médication et qu’il opte pour une nouvelle science de la santé basée sur des principes naturels, dont le jeûne, que l’on appela ensuite hygiène naturelle ou système hygiénique. D’autres praticiens l’ont imité, mais on doit principalement à Herbert M. Shelton3 (1895-1985), chiropraticien et naturopathe, reconnu comme le père de l’école hygiéniste, d’avoir élaboré un protocole basé sur un jeûne strict à l’eau, sans exercice physique. Il s’agissait d’un repos physiologique complet - que recommandait Socrate il y a 2 500 ans! - qui permettrait d’aiguiser l’esprit.

 

Le jeûne, qu’est-ce que c’est ?

Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’autoguérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Le jeûne complet consiste à s’abstenir de tout aliment (solide et liquide), à l’exception de l’eau, pendant une période plus ou moins longue dans le but de reposer, détoxiquer et régénérer l’organisme. Selon ses tenants, le jeûne contribuerait au maintien d’une bonne santé, au même titre qu’une saine alimentation, l’exercice physique et l’équilibre émotif.

Les gens qui entreprennent un jeûne le font généralement pour « faire un grand ménage » ou donner au corps des conditions optimales de guérison. De tout temps, il a également été associé à des pratiques spirituelles ou religieuses. Il procurerait en outre un sentiment de clarté d’esprit et de « désencombrement mental »1. L’application du jeûne à des fins thérapeutiques demeure toutefois un sujet controversé.

 

Pourquoi s’abstenir de manger ?

Tout simplement parce que le jeûne détoxine l’organisme, et nous savons aujourd’hui que 4 maladies sur 5 sont directement ou indirectement dues aux toxines stockées dans l’organisme.
Thérapeutique ou préventif, le jeûne offre une vraie solution pour un bien-être et une santé durable. Il va également apporter des solutions remarquables sur certaines pathologies.

 

Fonctionnement de l’organisme pendant le jeûne

Au bout de 24 à 48 heures d’abstinence, le système digestif va se mettre au repos et l’intestin va se vider complètement, c’est la phase nettoyage. Vous pouvez accélérer cette phase avec quelques lavements maison les deux premiers jours. Mais aussi parce que l’irrigation du côlon occupe une place importante dans le processus de détoxination. Au bout de 2 jours votre intestin est vide, l’organisme va alors aller puiser dans ses réserves pour trouver le carburant nécessaire pour continuer à faire fonctionner votre corps.
Le plus difficile sera de résister aux tentations et aux messages de votre cerveau qui va réclamer à manger. C’est juste votre cerveau qui réclame et non votre corps. Trouver donc de quoi vous occuper sans faire trop d’effort, reposez-vous et écoutez vous…

 

Différents types de jeûne

Jeûne complet ou jeûne partiel ? Bien qu’on utilise librement le terme « jeûne » pour englober plusieurs types de cures et de jeûnes,  il importe de faire une distinction entre le jeûne complet et les cures. Au cours d’un jeûne véritable, seule l’eau est permise et on recommande le repos complet. La cure (ou jeûne partiel) est plutôt basée sur diverses diètes restreintes comprenant des jus de fruits, de légumes ou d’herbe de blé, et parfois certains autres nutriments (céréales, pousses, infusions, bouillons, suppléments alimentaires, etc.).

Ces cures, qui se veulent souvent thérapeutiques, peuvent être adaptées aux besoins particuliers des jeûneurs et varient selon l’approche des intervenants. Elles conviennent aux personnes qui ont des besoins particuliers, qui ne peuvent, en raison de leur santé, vivre un jeûne complet, ou qui souhaitent s’initier au jeûne par une approche plus douce.

 

La crise d’acidose

Au bout du troisième jour de jeûne intervient cette fameuse crise d’acidose. C’est l’effet rebond qui annonce le début de la désintoxication. C’est cette détox de l’organisme qui est recherchée avec le jeûne, mais pour cela il faut bien évidemment passer le cap des 2 jours sans manger. Lors de cette crise d’acidose qui va durer de 25/35h, voir 48h, le taux d’acidité dans le sang augmente, ce qui va provoquer une sensation de faiblesse, des nausées ou encore des migraines.

Si vous êtes atteint d’une pathologie quelconque, les symptômes risquent de s’aggraver. Vous pouvez alors opter pour quelques jus de légumes et fruits frais pour vous aider à passer cette crise.

Si vous souffrez d’une maladie grave nous vous recommandons d’être suivi par un médecin pendant votre jeûne.

Pendant cette phase de transition ou le corps n’est plus alimenté de l’extérieur, tout un système se met en place et l'organisme apprend à vivre de ses réserves pour retrouver un équilibre. Il utilise d’abord les stocks de glucose, ensuite les protéines et les lipides. C’est majoritairement le foie qui va travailler, en créant un substitut de glucose avec les protéines en réserve, puis les lipides, car l’organisme ne stocke que l’équivalent d’une journée de glucose, et ce glucose est important puisque c’est le carburant principal des muscles.

 

Après l’effet détox

Une fois la crise d’acidose passée et que votre organisme aura trouvé la parade en créant ce nouvel équilibre, vous ressentirez une sensation de bien-être qui vous envahira. En plus d’avoir détoxiné votre organisme, vous vous sentirez plus léger, l’acuité de tous vos sens sera augmenté et votre cerveau fonctionnera beaucoup mieux. Jeûner durant 72 heures va également permettre de reconstruire le système immunitaire.

 

Conclusion

Le jeûne est une méthode thérapeutique assidûment combattue par le système médical actuel qui promotionne « un médicament pour chaque maladie ». Cette médecine des temps moderne n’a pas encore saisie que l’organisme à des capacités naturelles pour se rétablir ou se guérir. Alors testez et vous verrez que le jeûne n’est pas seulement une pratique douteuse exercée par des illuminés ou des hurluberlus…

 

Hippocrate

 

Le jeûne -