Hiver e1512154532639

Se préparer à l’hiver selon l’acupuncture et la médecine chinoise

La médecine chinoise, par définition, préfère prévenir que guérir. Après l’été et l’automne, il est d’usage de renforcer le  terrain pour éviter les pathologies de l’hiver.

Se préparer à l’hiver selon l’acupuncture et la médecine chinoise

 

Le principe de base de la médecine chinoise repose sur la vitalité et la circulation de cette vitalité dans tout l’organisme. Pour être en santé, cette vitalité doit non seulement être suffisante mais également circuler partout et tout le temps.

La maladie est donc, aux yeux des Chinois, provoquée par un affaiblissement de l’organisme et  une mauvaise circulation de cette vitalité.

Afin d’exprimer les relations entre les différents organes et fonctions du corps, les chinois ont utilisé le symbolisme des éléments présents dans la nature et leurs relations entre eux.

Le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau sont des symboles décrivant des dynamiques différentes, qui jouent un rôle les unes par rapport aux autres, et auxquelles sont associés les organes du corps humain et les saisons.

Le Bois est associé au Foie et à la Vésicule Biliaire – printemps

Le Feu est associé au Cœur et au système circulatoire – été

La Terre est associée à l’Estomac et à la Rate-Pancréas – fin d’été

Le Métal est associé aux Poumons et au Gros Intestin – automne

L’Eau est associée aux Reins et à la Vessie – hiver

 

La diététique chinoise de l’hiver

L’élément Eau convient très bien à l’hiver, car c’est la saison la plus Yin de l’année selon le symbolisme chinois : pluie, neige, gel, brouillard, froid, humidité, obscurité, immobilité…

C’est la saison où la nature est au repos et où l’on doit  se replier sur nous-mêmes, dans nos maisons, à l’image du Rein qui est un organe enfoui, sans relation directe avec l’extérieur.

Le Rein sera associé à l’hiver car c’est  l’organe qui va fonctionner le plus intensément en cette saison.

La diététique chinoise lui attribue une saveur privilégiée : le salé. En effet, le sel permet de retenir les fluides à l’intérieur, mais pas uniquement cela. Durant l’été, la transpiration vous  fait perdre de nombreux sels minéraux. Il faut donc les récupérer maintenant.

Comment ? En recourant aux bienfaits des légumes cuits, aux bouillons de légumes de saison, aux ragoûts de légumes-racines ainsi qu’aux  aliments naturellement salés : poissons, fruits de mer, viande séchée ou fumée, soja, légumineuses, sans pour autant rajouter du sel à tous vos plats.

 

Quel type d'alimentation privilégier en hiver ?

L'Hiver correspond à la fonction Rein, à la saveur salée  et l'odeur est celle de la maturation, c'est-à-dire des aliments fortement fermentés.

Durant cette période de l'année, la règle générale est d'entretenir (voire réparer) l'énergie et de l'économiser. Pour ce faire, et selon les anciennes traditions, la cuisine à la vapeur était alors conseillée afin que les aliments libèrent pleinement leurs saveurs et assouplissent leurs textures.

Il faut éviter de consommer ce qui est trop fort, trop parfumé, trop riche, et favoriser ce qui est subtil, fin et délicat. Ceci n'empêche nullement, au contraire, de choisir des aliments régénérants et toniques.

La viande de porc est la viande correspondant à cette période de l'année, particulièrement si elle a été conservée dans du sel.

La diététique chinoise classique conseille également en cette période d'éviter l'abus de sucreries car, liées à la terre, elles dominent l'énergie des Reins et provoquent de ce fait des maladies de peau. Remplaçons donc le sucre industriel par l'usage de céréales et de fruits séchés.

 

Les 5 éléments

 

 

5 elements 1

 

Dans le graphique illustrant les relations entre les 5 Éléments, vous remarquerez qu’il y a une flèche entre l’élément Terre (Estomac, Rate-Pancréas) et l’élément Eau (Rein-Vessie), cette flèche illustre le lien entre la Terre et l’Eau que l’on appelle le cycle de contrôle. Ainsi, le fonctionnement de l’Estomac etde la Rate-Pancréas (symbolisé par l’élément Terre), a une action directe sur le fonctionnement du Rein (symbolisé par l’élément Eau).

De plus, vous remarquerez une autre flèche entre la Terre et le Métal, c’est ce que l’on appelle le cycle d’engendrement. Chaque élément “nourrissant le suivant” comme “une mère qui allaite son enfant” selon les Chinois.

En résumé, le fonctionnement de chaque organe (symbolisé par un Élément particulier) exerce à la fois:

Une relation de contrôle sur un autre organe, (dans notre exemple, la Terre contrôle l’Eau, ce qui revient à dire que l’Estomac et la Rate-Pancréas ont une action sur le fonctionnement du Rein)

Une relation d’engendrement, où la vitalité d’un organe permet de “nourrir” le suivant. (La Terre nourrit le Métal, ce qui revient à dire que le bon fonctionnement de l’Estomac et de la Rate-Pancréas, permet aux Poumons et au Gros Intestin de bien fonctionner).

La saveur sucrée est associée au fonctionnement de l’Estomac et à de la Rate-Pancréas. En excès, elle perturbera non seulement le bon fonctionnement de la digestion (Estomac et Rate-Pancréas) mais également celui du Rein (illustré par le lien entre la Terre et l’Eau) et du Poumon (illustré par le lien entre la Terre et le Métal).

Les excès alimentaires en été ou en automne, et à plus forte raison en hiver au moment des fêtes, avec les pâtisseries, les sucreries ou tout excès de saveur sucrée, vont :

Affecter l’élément Terre (donc l’Estomac et la Rate-Pancréas), entraver et ralentir la digestion, favorisant la formation de mucus.

Affaiblir l’élément Métal (Poumon et voies respiratoires) car l’élément Terre (Estomac-Rate-Pancréas) déséquilibré ne parviendra plus à nourrir correctement le Métal (illustré par le cycle d’engendrement) le mucus fabriqué en excès se logera donc plus facilement dans le Poumon et les voies respiratoires.

Perturber l’action de contrôle entre la Terre et l’Eau et donc affaiblir le Rein et nuire à votre santé en hiver (puisque l’hiver est davantage associé au Rein).

Cette “faiblesse” du Rein sera d’autant plus marqué que l’élément Terre n’engendre plus adéquatement le Métal, qui à son tour n’engendre plus adéquatement l’Eau (voir schéma).

Or, si vous regardez encore une fois le schéma des 5 éléments vous verrez que l’Eau contrôle le Feu. L’élément Eau affaibli ne pourra pas jouer son rôle adéquat de contrôle du Feu auquel sont attribuées toutes les pathologies inflammatoires d’où rhinite, maux de gorge, otite, inflammations cutanées et articulaires… bien plus fréquentes en hiver.

 

Respecter le rythme des saisons

Il est difficile de suivre la nature, et d’hiverner, car pour nous rien ne doit arrêter notre quête constante d’activités. C’est souvent même en janvier où l’on décide de s’inscrire à des cours, à aller au gym ou à redevenir plus actifs. Néanmoins, c’est la saison où il vous faut profiter de tout ce qui est chaud, intérieur et calme : la maison, le lit, les activités paisibles, afin de préserver notre énergie de réserve et de progressivement relancer nos activités avec le retour du printemps où la nature s’éveille et se met en mouvement.

Acupuncture et pharmacopée chinoise en l’hiver

À défaut d’être aussi sage, vous pouvez vous aider grâce aux vertus « réchauffantes » de certaines plantes médicinales ou par le traitement d’acupuncture saisonnier dont le but est de relancer et soutenir la vitalité du Rein, équilibrer les autres organes nourriciers ou de contrôle et préparer tout votre organisme à affronter l’hiver.

 

Ce que l'Acupuncture traite

  • Allergies, asthme
  • Anxiété, stress
  • Colon irritable, colite
  • Dépression, burn-out
  • Douleurs, tendinites, sciatique, arthrite
  • Eczéma, psoriasis, acné adulte
  • Fatigue, manque d'énergie
  • Infection urinaire
  • Infertilité et soutien à la fécondation
  • Insomnie, troubles du sommeil
  • Labyrinthite et vertiges
  • Ménopause
  • Migraines, maux de tête
  • Problèmes menstruels
  • Rhume, grippe, bronchite, sinusite, otite
  • Soutien au cancer

 

Comment s'habiller en hiver ?

La couleur des vêtements devrait être foncée, puisque ces couleurs absorbent la chaleur. Attention toutefois à garder une certaine amplitude vestimentaire pour que le sang circule librement (gants, bonnet, ou chaussettes trop serrés qui bloquent la circulation).

Bien penser à se couvrir les mains et les pieds. Par ces derniers, il est en effet très facile de prendre froid. Penser également à bien protéger la région lombaire, zone du corps particulièrement fragile en cette saison.

Il faut tout de même éviter les excès vestimentaires pour ne pas transpirer.

 

 

 

Médecine chinoise -