Le Deuil d'un animal de Compagnie

Comment faire le deuil de son animal de compagnie 5

"Soudain, à peine quelques secondes après le début de l’injection, le chien avait cessé de respirer. J’ai caressé sa tête magnifique que j’aimais tellement. Il était encore chaud. Mais la vie avait commencé de se retirer de lui. J’étais déjà devant sa mort, confronté à sa mort. Une grande souffrance est monté en moi. Comme une lame de fond qui m’a soulevé.  Je l'ai regardé pour une dernière fois...j'avais l'impression d'étouffer."  

 

Parfois, lors de la perte de notre animal adoré, cette douleur que l’on ressent est presque un sujet tabou et certain pensent que l’on fait preuve de ‘sensiblerie’.   Pourtant, cette souffrance est bien réelle.  Chacun réagit à sa manière et exprime, de façon plus ou moins démonstrative, la douleur qui est la sienne. Toutes vos réactions sont compréhensibles et saines et ne doivent, en aucun cas, vous faire culpabiliser. 

C’est un processus normal d’angoisse qu’il faut vivre et, heureusement, avec le temps, ce moment de désarroi finira par se dénouer.

 

Un peu d'aide

Comment faire deuil de son animal?

Vous vous souvenez comme si c’était hier: quand tu as vu sa jolie frimousse pour la première fois tu as eu un coup de foudre et, deux minutes plus tard, c’était l’amour pour toujours...

Sur le chemin de ta maison,  alors qu’il dormait sur tes genoux, tu t’es jurée que tu ne laisserais jamais rien ni personne lui faire du mal. Qu’est-ce que ça fait de la peine quand cet animal, devenu un ami, te quitte!

 

L’importance du deuil

Le deuil est un processus normal qui accompagne toutes les formes de séparation.  Le problème avec le décès d’un animal, c’est que le deuil qui s’ensuit est souvent mal compris par les autres.

 «Ton chat, ton chien, ton oiseau ou ton cochon d'inde est mort? Ce n’est pas grave, achète-t’en un autre!» vas-tu entendre parfois. 

Ceux qui n’ont jamais eu d’animaux ne comprennent pas qu’ils ont chacun leur personnalité propre, qu’il est possible d’avoir une réelle relation avec eux et que, quand ils nous regardent avec leurs grands yeux.

Chaque fois qu’on leur confie un truc, on a vraiment l’impression qu’ils nous comprennent. La mort d’un compagnon qui avait une place aussi spéciale dans ton cœur représente une perte aussi importante que n’importe quelle autre. Alors ne te sens pas mal à l’aise d’avoir de la peine. Si les autres ne comprennent pas, tant pis. Dans cet article, tu trouveras quelques idées pour t’aider à traverser cette période difficile.

 

Les étapes du deuil

Voici des phases qu’il est possible que tu traverses à la suite du décès d’un animal quetu aimais.   Sache que ces émotions sont tout à fait normales. Les connaître t’aidera à les vivre plus facilement.

 

Le déni

Tu n’acceptes pas que le pire ait pu arriver: ça ne se peut pas qu’il soit parti! Laisse-toi vivre cette étape, mais apprends tranquillement à accepter la mort de ton compagnon, même si c’est difficile d’y faire face.

La colère

Tu ressens beaucoup de colère face à ce qui est arrivé. Tu essaies de trouver un coupable. À ce stade, tu auras tendance à te montrer grincheuse envers les gens de ton entourage. Pourtant, c’est d’eux dont tu as le plus besoin pour traverser plus facilement cette épreuve.

La culpabilité

Tu te sens coupable. Tu te dis que tu aurais dû mieux t’occuper de ton animal et que si tu l’avais fait, il serait peut-être encore en vie. Tu juges que tu as mal fait ton travail de bon maître. Sache que le fait de te sentir responsable ne changera rien à la situation. C’est bien que tu fasses ton introspection, mais ne te fais pas de mal inutilement. Tu n’as pas de pouvoir sur le passé. Regarde en avant.

La tristesse

Tu te sens triste et tu as envie de pleurer. Tu t’ennuies beaucoup de ton animal, car tu as l’impression d’avoir perdu un ami, un confident, une partie de toi-même.

C’est normal.   Accorde-toi du temps pour vivre cette étape.   Attention par contre de ne pas t’apitoyer sur toi-même.   Continue de faire des activités, ça te permettra de te changer les idées.

L’acceptation

Une fois que tu auras accepté la perte de ton fidèle compagnon, tu te sentiras beaucoup mieux. Tu garderas en mémoire tous les bons moments que vous avez passés ensemble.

Que faire pour traverser cette épreuve?

Entoure-toi de gens qui ont de l’empathie pour ce que tu vis. Ça ne t’aidera pas beaucoup si, en plus d’avoir de la peine, tu te sens incomprise.

Explique à tes proches ce que tu ressens. Ce que tu peux parfois percevoir comme de l’incompréhension de leur part n’est peut-être que de l’impuissance. Ils ne savent probablement pas comment agir avec toi. En leur expliquant comment tu te sens, non seulement tu te soulageras d’un grand poids, mais tu permettras aussi aux autres de comprendre ce que tu vis.

La perte d’un être cher peut être très difficile, car on ne le voit plus au quotidien. Dis-toi que ton animal vit dans ton cœur et que son passage dans ta vie représente un élément important de ton histoire personnelle.

Même si tu n’as envie de rien, continue de participer à des activités. Ça peut s’avérer positif.

 

À éviter

Certaines personnes se consolent en adoptant un nouvel animal. Si tu te sens à l’aise avec cette idée, c’est ton choix.  

Par contre, il serait important que tu fasses ton deuil avant.

Les animaux ne sont pas tous pareils.  Ton nouveau compagnon aura sa personnalité bien à lui et il se peut que tu sois portée à le comparer à celui que tu as perdu,  et que tu sois déçue s’il ne réagit pas comme lui. Donne-toi la chance de pouvoir accorder une attention particulière au nouvel animal qui entrera dans ta vie.  

Et si jamais tu ne te sens pas prête à en avoir un autre, avertis les personnes de ton entourage pour éviter qu’elles te fassent un «cadeau» avec lequel tu ne serais pas vraiment à l’aise.

 

Animal - Deuil -