Maux de tête - Migraine

 

Les causes des maux de tête

Les céphalées font partie des troubles neurologiques les plus fréquents et représentent un des motifs de consultation les plus fréquents en médecine générale. On estime que 50% de la population présente des céphalées au cours d'une année.

Céphalées de tension

Les céphalées de tension sont les maux de tête les plus fréquentes. Les douleurs sont localisées le plus souvent des deux côtés de la tête et donnent cette curieuse impression d'avoir la tête prise dans un étau. Elles sont provoquées par une forte tension des muscles du cou, du cuir chevelu et du visage. Le stress est une des causes principales des céphalées de tension.

Migraine

La migraine, affection très fréquente et souvent invalidante, touche 10% à 15% de la population soit environ 10 millions de personnes en France. La migraine touche 3 à 4 fois plus les femmes et débute souvent à la puberté. La migraine est une pathologie bénigne mais peut être particulièrement invalidante et retentir sur la vie quotidienne des personnes qui en sont atteintes.

Autres causes

Une pathologie dentaire comme une carie par exemple, une anomalie du rachis cervical, comme une arthrose cervicale, une insuffisance de sommeil ou sommeil non réparateur, une hypertension artérielle, des pathologies ORL comme une sinusite, ou une otite, un épisode de fièvre, des troubles de la vision non traités et non corrigés, une intoxication à l'oxyde de carbone, des manifestations allergiques comme une rhinite par exemple) peuvent provoquer des céphalées sourdes et invalidantes. Une hémorragie méningée, véritable urgence vitale, est un syndrome méningé aigu provoquant des céphalées très brutales et violentes provoquées par l'irruption de sang dans les espaces sous-arachnoïdiens du cerveau. La fibromyalgie, le stress, des périodes des règles et syndrome prémenstruel, des anomalies neurologiques comme une tumeur cérébrale, un accident vasculaire cérébral, une méningite peuvent notamment provoquer des céphalées.

 

Cette description est une définition purement médicale.

Notre approche thérapeutique prend en considération le lien entre le corps et l'esprit.

Nous parlerons de symbolique.

 

Le symbolisme des maux de tête

Le mal de tête apparait souvent quand j'essaie trop fort mentalement d'accomplir quelque chose. Je peux aussi réagir à des fortes pressions exercées par des situations ou des événements qui m'entourent. Je veux peut-être trop comprendre, aller trop vite, vouloir savoir ou avoir réponse à mes questions trop vite.

Un mal de tête au niveau du front aura plus attrait à une situation dans mon travail ou liée à mon rôle social tandis que s'il se situe sur le côté de la tête (près des tempes), c'est plutôt mon côté émotionnel (famille, couple) qui est impliqué.

Quelle quand soit la cause, le mal de tête est directement lié à l'individualité et j'ai à apprendre à être plus patient et plus flexible envers moi-même et envers les autres.

Les migraines sont souvent associées à des troubles de la vision et de la digestion. Je ne veux plus voir et je ne veux plus digérer ce qui se passe dans ma vie. Ce sont des angoisses, de la frustration face à une situation où je suis incapable de prendre une désicion. Je peux avoir le sentiment de quelque chose qui doit être accompli ou qui m'est demandé.

La migraine expose ma résistance reliée à mon incapacité d'accomplir ce qui m'est demandé. Ma tête surchauffe et me fait mal juste à l'idée du but à atteindre qui me semble inaccessible. Je dois comprendre que, lorsque j'ai une migraine, j'ai une prise de conscience à faire, j'ai des choses à changer et je dois être capable de les changer, c'est-à-dire de passer à l'action. La migraine me donnant un temps d'arrêt, cela peut aussi être une façon d'obtenir davantage d'amour et d'attention.