Psychologie analytique

Développée par Carl Gustav Jung (1875-1961), psychiatre suisse. Disciple dissident de Freud, il a fondé la « psychologie analytique » ou « psychologie des profondeurs ». Il s’est démarqué de la psychanalyse freudienne pour trouver sa propre démarche et un style personnel.

Sa théorie et sa méthode sont très différentes et parfois opposées à celles de Freud, essentiellement sur les questions de l’éros et de la libido. Jung s’intéresse à la dimension spirituelle de l’être humain.

Il a apporté les concepts d’inconscient collectif, d’archétypes, de synchronicité. Pour Jung, chacun doit avoir la liberté de trouver son propre cheminement, guidé par son inconscient.

Freud et Jung avaient surtout de grands désaccords quant au contenu même de l’inconscient. Jung définit l’inconscient comme une source très riche de forces créatrices et décrit la notion d’inconscient collectif par lequel nous sommes tous reliés. Jung explore les mythes fondateurs, la philosophie, les religions, les arts et conceptualise une approche originale et d’une grande modernité, qui a pour objectif la réalisation de soi et l’unification du féminin et du masculin en nous.