DOCS Bilan

 

Catégories

  • Les énergies négatives (sources d'ombres)

     

    Que sont les énergies négatives ?

    Vos propres ondes négatives (fabriquées par vous-même):

    • les émotions non soignées. Elles se placent très souvent sur la couche émotionnelle. Les chocs émotionnels non digérés se trouvent aussi sur cette couche.
    • les blessures et traumatismes du passé
    • vos fausses croyances
    • vos peurs et angoisses
    • vos dettes karmiques n'étant pas éliminés et rémanentes
    • et bien d'autres encore....

    Les pollutions qui ne vous appartiennent pas :

    • les pensées négatives d'autres personnes : cela créé une "onde" qui impacte vote corps énergétique
    • les implants : schémas karmiques collectifs, prise de pouvoir, manipulation mentale,...
    • la manipulation énergétique : lorsque vous êtes en présence d'une personne dite chargée, inconsciemment elle pompe votre énergie pour se nourrir elle-même. Si vous n'êtes pas protégé, vous êtes vidé voire fatigué.
    • la pollution des lieux : Vous pouvez vous trouver dans un lieu ou un endroit où il y a eu de la colère, de la tristesse, de la disharmonie voire même des âmes errantes. C'est ce que l'on appelle la mémoire des lieux. Si votre anatomie énergétique présente des fuites, des vides ou tout simplement un manque de protection vous embarquez avec vous toutes ces charges et vous vous polluez davantage.

    Et aussi : objets chargés, envoûtement par magie, auto-envoûtement, traitement des phénomènes particuliers.

     

    Dégagement des énergies négatives : Quels bénéfices ?

    • retire toutes les charges,
    • nettoie tous les corps subtils des énergies négatives,
    • dénoue les nœuds énergétiques,
    • travaille sur les traumatismes du passé,
    • colmate les fuites énergétiques et les cicatrise,
    • redonne à l'aura son rayonnement.


    Cela vous permettra de...

    • retrouver un bien être général
    • être centrer sur soi-même
    • avoir du recul avec les évènements extérieurs
    • affronter la vie avec confiance
    • sortir des schémas négatifs de vie

     

  • Votre environnement (habitat, géobiologie)

    Qu'est ce que la géobiologie ? 

    La médecine de l'habitat

    Des phénomènes invisibles provenant du sous sol de la terre, de nos technologies modernes ou encore des mémoires parasites polluent nos habitats affectant notre santé et notre bien être.

    La géobiologie (du grec  : la Terre, bios : la vie, logos : la connaissance) étudie l’impact de tous ces phénomènes invisibles, et permet d’appréhender l’influence des lieux sur tout ce qui vit : l’homme, l’animal, le végétal. Le croisement de ces réseaux entre eux génère une zone géopathogène nocive pour le bien être et la santé.

     

    Les lieux ont une influence sur notre vie et notre santé !

    • Qui n’a jamais ressenti cette mauvaise ou bonne impression en entrant dans un lieu ?
    • Combien d’autres voient leurs petits ennuis de santé disparaître subitement dès qu’ils quittent leurs maisons quelques jours ?
    • Pourquoi certaines personnes se plaignent d’être toujours fatiguées ou malades depuis quelles ont déménagé ou changé de bureau ?

    Certaines zones d’une pièce se révèlent perturbatrices pour l’organisme lorsque on y demeure trop longtemps. C’est pourquoi, précisément bien choisir l’emplacement de notre lit, de notre siège de bureau, de notre canapé, et de tout autre endroit ou nous stationnons plusieurs heures par jour et par nuit, fait partie des facteurs essentiels à notre équilibre et notre bien-être.

    Une exposition prolongée à ces ondes nocives provoque  selon la sensibilité de chacun des troubles du comportement  et /ou de graves problèmes de santé : stress, saute d’humeur, fatigue chronique, manque de concentration, maux de tête à répétition, troubles du sommeil, perte de mémoire, dépression nerveuse, baisse du système immunitaire, dérèglements endocriniens et parfois maladies dégénératives et cancers…

    Ces mauvaises ondes ont aussi une influence sur notre vie, par exemple des périodes de « poisse » qui s’éternisent et des projets qui stagnent.

     

    La géobiologie permet de neutraliser ces phénomènes

    Aux frontières de la science, la géobiologie allie la géologie, la physique, la biophysique, la biologie et aussi la radiesthésie. En effet pendant l’expertise géobiologique nous détectons certaines ondes avec des appareils scientifiques sophistiqués, d’autres plus subtiles ne peuvent se détecter qu’à l’aide d’outils comme les baguettes de sourcier, le pendule, l’antenne de Lecher….

    Spécialisée dans les phénomènes invisibles, la géobiologie c’est la médecine de l’habitat des temps modernes, dont les pratiques nécessitent des qualités à la fois techniques et sensorielles pour agir sur le potentiel régénérateur qu’un lieu peut avoir sur ces occupants.

    Notre expertise géobiologique contribue à solutionner les problèmes physiologiques des occupants d’un lieu donné et d’en préserver leur qualité de vie, par le rééquilibre, la neutralisation des effets des ondes et phénomènes invisibles, pour retrouver mieux être et vitalité chez soi et en soi durablement.

     

    Les perturbations énergétiques possibles dans votre habitat et environnement :

    Mémoire du lieu :

    • Charges du passé : Le lieu peut-être chargé par les pensées, les actes commis par les anciens occupants.
    • Charges déposées par les visiteurs : Les êtres qui viennent chez nous déposent leurs énergies positives comme négatives. A la longue, cela peut affaiblir la vitalité des personnes qui y résident.
    • Charges crées par les occupants : Les colères, jalousies, haines... épuisent énergétiquement le lieu.

    Pour ces raisons, un lieu doit toujours être nettoyer énergétiquement lors de son acquisition, après certains évènements et à fréquence régulière...

    Présences négatives :

    • Conserver certains objets d'un défunt peut maintenir une énergie très négative pour le lieu et ses habitants.
    • Certaines âmes errantes peuvent se "réfugier" dans un lieu et perturber profondément l'équilibre énergétique.

    Un travail sera réalisé afin de libérer les charges énergétiques négatives et les âmes errantes.

    Cheminées énergétiques (cosmo télluriques) :

    D'une façon simple une cheminée Cosmo-tellurique est un système d'échange d'énergie entre la Terre et le Ciel. Ce système se présente sous la forme d'une colonne verticale qui traverse toute matière et qui régule l'énergie sur une hauteur pouvant aller jusqu'à plusieurs centaines de mètres dans le sol et au dessus de la surface terrestre.

    Il existe différentes cheminées dites : 

    • "positives" : elles seront des endroits de ressources dans votre habitation et amèneront une énergie positives sur le lieu et ses habitants.
    • "négatives" : elles peuvent déclencher un sommeil perturbé ou non récupérateur, des insomnies, des cauchemars, une baisse de tonus inexplicable.

    Le travail de repérage et de stabilisation de ces cheminées "négatives" apportera une meilleure sérénité sur le lieu.

    Et aussi : objets chargés, protection du lieu, etc...

     

    La purification de votre habitat peut-être utile quand vous ressentez :

    • un mal-être dans la maison, ou dans certaines pièces,
    • des tensions exacerbées dans cette maison,
    • des fatigues excessives, des maladies chroniques,
    • les enfants, les animaux sont trop souvent  énervés, agités, électriques,
    • la joie, la vitalité se font de plus en plus rare... 

    Le séjour prolongé dans un "lieu perturbé" aura une incidence sur l'équilibre énergétique et sur la vitalité des occupants de ce lieu. Rééquilibrer énergétiquement les personnes qui habitent ce lieu sera pleinement efficace et durable si le lieu est nettoyé.

     

  • Les blessures de l'âme

     

    Selon les études de Lise Bourbeau, il en existe 5 :
     (cliquez sur les liens pour les découvrir)

    Abandon
    Humiliation
    Injustice
    Rejet
    Trahison

     

    L'âme est un être divin aux incarnations multiples. Chacune de ses incarnations devant lui permettre d'apprendre à se connaître, à travers divers apprentissages, constituant ce que l'on appelle la « mission de vie ».

    Il est nécessaire que l'âme fasse toutes sortes d'expériences émotionnelles, dans tous les rôles possibles, de manière à ce qu'elle puisse se définir. Le contraste est ce qui lui permet de développer, de révéler, toutes les capacités de cœur qui sont les siennes. Ainsi, nos âmes ont toutes été incarnées à la place du bourreau et de la victime. Du persécuté et du persécuteur. Du mendiant et du riche.

    Le choix que fait l'âme de s'incarner à telle époque, dans telle famille, dans tel pays ou dans tel milieu socio-culturel n'a rien d'un hasard. Tout est choisi avant son incarnation afin qu'elle puisse réaliser de la manière la plus efficace possible l'expérience qu'elle est venue mener sur Terre. Cela peut être difficile à comprendre et à accepter, d'autant plus lorsque nous avons, par exemple, été élevés dans une famille au sein de laquelle il y avait peu d'amour. Cependant c'est ce « traumatisme » qui a fait de chacun de nous, la personne que nous sommes aujourd'hui, avec les apprentissages qui en découlent.

    Tout au long de ses incarnations, l'âme va être confrontée à des situations émotionnellement perturbantes ; à des scènes de violence physique ou psychologique ; à l'insécurité. Certaines de ces expériences vont être correctement intégrées par l'individu, c'est-à-dire la personne qui véhicule l'âme.

    L'intégration signifiant en fait l'acceptation et le dépassement de la situation douloureuse.

    Mais d'autres situations vont au contraire créer une crispation, un nœud. L'individu ne parvient pas à accepter ce qu'il s'est passé pour en retirer l'apprentissage qui était nécessaire : c'est ainsi que cette crispation devient une blessure d'âme.

     

    Il y a une différence à faire entre avoir été réellement abandonné, rejeté, humilié, ou s’être senti abandonné, rejeté, humilié :

    Avoir le ressenti, ne signifie pas qu’en réalité on l’a été. Lors d’une situation, le mental saisit un fait et se l’approprie en faisant abstraction de tout le reste. Ce fait est monté en épingle dans notre esprit et les émotions qui en découlent répondent à des blessures  enfouies. Nous ne voyons plus la réalité dans son ensemble, nous réagissons en fonction de notre monde émotionnel.

    Toutes les « blessures » sont l’expression de conflits archaïques  non-résolus par la généalogie qui, à travers la souffrance cherchent à être « guéris ». Elles sont ressenties avec plus ou moins d’intensité selon ce qui est « donné » à chacun de vivre. Il arrive même, que le conflit s’arrête lorsqu’il n’y a pas d’enfant, comme pour dire « plus jamais ça » ! Elles sont donc vécues très tôt dans l’enfance, parfois même pendant la vie intra-utérine. Ensuite, si elles ne sont pas cicatrisées, elles restent actives, et seront re-vécues plusieurs fois dans la vie d’adulte en écho.

    C’est la raison pour laquelle, on reconnecte nos blessures, au travers de situations qui les re-stimulent et les réactivent. C’est là, une occasion pour l’adulte que nous sommes devenus de les guérir, c’est comme un appel de l’enfant intérieur, à la guérison (guéris-sont) de ses souffrances. Si l’on reste sourd à cet appel, ces blessures se renforceront.

     

    A quel moment se forme la blessure d'âme ?

    C'est à la fin de l'incarnation que la blessure est formée. En effet, une situation que vous ne parvenez pas à dépasser aujourd'hui, pourra l'être bien plus tard, donc tout peut se transformer lors de l'incarnation en cours.

    Par contre, lorsque l'âme fait le bilan de son incarnation après avoir quitté le corps de l'individu qui la véhiculait, elle va passer en revue les apprentissages réalisés, ou non. Et ce qui n'a pas été transmuté, transformé, s'imprime en tant que blessure en elle, et la suivra au sein d'une ou de plusieurs autres incarnations, afin d'être guéri.

     

    Pourquoi est-il si important de se libérer de nos mémoires et blessures d’âme?

    Nous l’avons compris, nos expériences de vie plus ou moins traumatisantes, nous alourdissent, et nous laissent des blessures sous forme d'empreintes, de mémoires localisées dans notre corps physique et dans nos corps subtils agissant sur tous les niveaux de notre être: le physique, l'émotionnel, le mental et le spirituel.

    Elles sont des informations subtiles dans notre aura, et ont une répercussion sur nos relations, alimentent la disharmonie dans notre couple ou dans notre univers familial (avec nos parents, nos enfants...). Elles impactent également nos relations sociales, notre matérialité ou notre évolution spirituelle.

    Ces mémoires ont pour effet de nous limiter, de nous empêcher d'avancer en nous maintenant dans un système de pilotage automatique répondant à d'anciens programmes inconscients, mais qui nous empêchent d'être les vrais pilotes de notre vie.

    En travaillant sur elles, nous nous libérons des chaînes de notre passé, et nous ferons vraiment évoluer nos relations. Nous vivrons plus en harmonie avec nous même et par ricochet avec les autres. Nous attirerons à nous des expériences de vies plus harmonieuses.

     

    Peut-on éviter les blessures à nos enfants ?

    La connaissance de nos blessures et de leurs conséquences peut nous aider à changer nos comportements. Ainsi nous permettons à nos enfants de guérir plus vite, de se révéler, et de prendre leur responsabilité.

    Pour guérir l'âme il faut prendre en considération deux points essentiels :

    • Guérir les blessures de l'enfant intérieur, c'est à dire les blessures liées à cette incarnation (histoire personnelle et mémoires familiales).
    • Guérir les blessures liées aux autres vies, autrement dit réparer et réharmoniser son karma.

     

    Pour guérir ses blessures d’âme

    Se donner le droit d'être humain, c'est se donner de l'amour.

    Comme nous n’avons pas toujours la mémoire de ce qui s'est passé quand nous étions petits ou avant de naître, nous allons accuser un de nos parents avec qui nous avons vécu cette blessure en premier. Certaines personnes ne parviennent pas à voir la réalité telle quelle est et préfèrent accuser d'autres personnes. (Par exemple, ne voulant pas voir sa blessure avec le père, on traite son mari ou son fils d’irresponsable ; quelque chose reste à régler avec le père).

    Nous réagissons toujours en fonction de nos blessures. 

    Prenons l’exemple d’un couple qui vit une dispute, un moment difficile :

    • Avec la blessure d’abandon, le Dépendant dira : « Il/elle va me laisser, en a assez de moi ».
    • Avec la blessure de rejet, le Fuyant dira : « Il/elle me rejette, je ne suis plus important(e), il/elle ne m'aime plus ».
    • Avec la blessure d’injustice,  le Rigide dira : « C’est injuste, je ne mérite pas ça, je ne lui ferai pas une chose comme ça ».
    • Avec la blessure de trahison, le Contrôlant dira : « Il/elle ne comprend rien, il/elle agit comme un bébé ».
    • Avec la blessure d’humiliation, le Masochiste dira : « Qu’ai-je fait ? Il/elle a sûrement honte de moi »

     

    Vous trouverez d'autres informations dans notre livre :

    C A P sur l'éveil de conscience

     

  • La santé physique & émotionnelle

    La maladie : des messages à entendre

    Ce n’est pas un hasard si nous tombons souvent malades pendant les périodes de transitions : les changements de saisons, la fin d’une période de stress intense, le temps des fêtes, marquent des pauses obligées que le corps perçoit comme une occasion de faire le ménage.

    Ce sont nos glandes surrénales qui maintiennent artificiellement notre niveau d’énergie. Quand celles-ci sont surmenées en raison d’un mode de vie stressant et d’une alimentation inadéquate, elles deviennent beaucoup moins efficaces.

    À la suite d’un ralentissement de nos actions, le corps cherche à se protéger en réduisant l’activité de ces glandes qui régissent notre métabolisme.

    C’est pourquoi les signes de la maladie ne doivent pas nous faire peur. Si nous prenons un temps d’arrêt pour en prendre conscience, la convalescence peut devenir une période fort bénéfique pour rétablir l’équilibre du corps, mais aussi de l’esprit.

    Il est indispensable, pour notre évolution personnelle de porter attention aux messages de notre corps et à ces différentes parts de nous, parfois enfouis dans notre inconscient. Le cerveau humain a besoin de matérialiser ses messages, et c’est  le corps qui va, en quelque sorte, lui servir d’interface ! Il ne peut trouver meilleur support que la physiologie corporelle, pour permettre à l’être de décoder ce qui se passe dans sa psyché.